Aéroport de Notre-Dame des Landes

Aéroport de Notre-Dame des Landes : image d'illustration
Aéroport de Notre-Dame des Landes : image d'illustration

Dés la publication du Décret de D.U.P. paru le 10/02/08, le HCFDCE des Pdl a mené une réflexion sur les implications environnementales de toutes natures, liées au projet.

Constatant que le Décret de D.U.P. ne précise que les travaux nécessaires à la réalisation du projet d'aéroport du Grand Ouest, de sa desserte routière, des voies nouvelles ou du recalibrage des voies existantes et des ouvrages d'assainissement nécessaires, le Haut Comité s'est attaché à définir les besoins en liaisons, structures, ouvrages et réserves foncières qui seront nécessaires à sa mise en service et, à plus ou moins longue échéance, pour son développement futur et celui de la région desservie.

En particulier pour prévoir une desserte ferrée rapide entre Nantes, l'aéroport, Châteaubriant et Rennes. Préparer le passage d'une voie ferrée rapide à proximité, doublant l'axe St Nazaire-Paris, afin de permettre aux TMD(Transport Marchandises Dangereuses) d'éviter le tunnel de Chantenay et d'améliorer la desserte fret du port de Nantes - Saint-Nazaire à destination de la région parisienne, de l'Europe, via Poitiers et le Centre de la France et en direction de l'Espagne. Ultérieurement de relier directement l'aéroport par trains rapides à destination de Paris, Poitiers, Bordeaux.

De compléter la liaison N165-N137 en la prolongeant vers l'A11. Sans oublier les liaisons vers la Vendée, que se soit par fer ou par route, via de nouveaux franchissements de la Loire, éventuellement par tunnel.

Sont également évoqués dans cette étude les réserves foncières qui seront nécessaires au développement de NDDL et l'impact écologique qui résultera de ces nouvelles structures.

Partager cet article :

Les Dossiers

Recherche ...