Violences urbaines dans l'agglomération nantaise

Violences urbaines (image d'illustration)
Violences urbaines (image d'illustration)

Plantons le décor à la date de rédaction du présent document.

Chaque jour quand nous prenons connaissance de l'actualité diffusée par l'ensemble des médias (audio visuel, radio ou presse écrite) que constatons nous ?

Les dirigeants politiques, de quelque tendance qu'ils soient, lorsqu'ils s'expriment, axent régulièrement leurs interventions sur les problèmes concernant la sécurité.

Cette situation est la conséquence de la détérioration du climat général et la publication des statistiques courantes, dont les dernières fin Janvier 2002, vient officiellement corroborer l'ampleur du phénomène.

Depuis début 2001, dans l'agglomération nantaise, les compteurs de la délinquance s'affolent. Fin novembre, les crimes et délits affichaient une hausse de l'ordre de 20%.

  • L'augmentation est de 37% pour les vols avec violences, avec un record pour les vols à la tire, trois
    fois plus qu'en 2000.
  • Les escroqueries ne sont pas en reste + 50%.

La circonscription de sécurité publique nantaise a enregistré la plus forte hausse des faits constatés en 2001 : + 23,5% par rapport à l'année 2000 et un nombre de crimes et délits de: 121,0 pour mille habitants.

Les Pays de Loire décrochent égalemel).t la palme de la plus forte augmentation à l'échelle régionale 18,31% devant la Corse 17,33% et le Midi Pyrénées 16,62%, ces trois seules régions affichant une hausse supérieure à 15%.

A titre d'information et d'exemple, pour ce qui concerne la circonscription de police de Nantes ( NantesOrvault
- Saint Herblain - Rezé représentant une population de 383233 habitants :)source INSEE).

En prenant les mois d'Octobre 2000 et 2001 nous pouvons constater une forte augmentation de la délinquance d'une année sur l'autre.

Partager cet article :

Les Dossiers

Recherche ...